Project Description

Retour vers l’aperçu

Ressorts à gaz dans une presse sous vide à membrane contribuent à une manipulation facile et protègent la machine de haute qualité

Travail d’équipe de ressorts à gaz : En pack de deux ils assurent qu’on puisse manier les abattants sans problème

Une presse sous vide à membrane est une invention novatrice, surtout pour des petites menuiseries. Car elle remplace à part entière une presse à plaquer hydraulique – et offre un avantage énorme : la presse sous vide à membrane n’a pas besoin de la mise en température qui prend beaucoup de temps et coûte assez cher. Elle est tout de suite opérationnelle.

Cette presse a deux abattants : L’abattant supérieur sert seulement à protéger la membrane de l’abattant inférieur quand on n’a pas besoin de la presse.

Fonctionnement : Quand les abattants sont fermés, les ressorts à gaz sont neutres, c.-à-d. le poids propre des abattants les tient dans cette position. Pour les ouvrir on les soulève un peu à la main. Après quelques degrés les ressorts à gaz se chargent du travail et ouvrent l’abattant respectif jusqu’au degré d’ouverture désiré d’env. 50°.

Dimensionnant les ressorts à gaz deux points étaient énormement importants :

  • D’abord les ressorts à gaz sont dimensionnés pour l’abattant individuel. Mais quand il faut soulever les deux abattants ensembles, les ressorts à gaz travaillent en équipe, c.-à-d. soulever les deux abattants est aussi facile que soulever seulement un – bien que le point d’appui de l’abattant supérieur change !
  • Il faut être sûr que les abattants ne tombent jamais sans contrôle, même au cours des derniers 10 – 20° degrés. Cela pourrait endommager la membrane à vide et causer une réparation très chère.

Quand on n’a pas besoin de la machine, on peut la « plier » et pousser dans un coin. Aussi dans ce cas les ressorts à gaz assurent que les abattants restent sûrement dans leur position et ne bougent pas.

Fonction de la machine

Elle n’est pas seulement conçue pour plaquer des objets. Son avantage le plus grand est qu’elle sert aussi à coller des pièces façonnées. On fabrique un « contre-gabarit », le pose sur la table de la presse, pose là-dessus la pièce encore droite et ferme l’abattant à membrane à vide. Maintenant le vide créé presse la pièce à usiner contre le gabarit, ce qui la fait prendre la forme désirée.

Übungsschleuse Universität

Quand la presse sous vide est fermée, les ressorts à gaz sont neutres. Ils n’excercent aucune force sur les abattants.

Die Zugangstür zum Labor – geschützt durch die Schleusensteuerung, Baureihe Schalterprogramm SP.

Pendant qu’on travaille les resssorts à gaz tiennent l’abattant de protection supérieur sûrement dans la position ouverte. L’abattant inférieur avec la membrane à vide couvre la pièce à plaquer. Quand le procédé est terminé, on ouvre les verrouillages mécaniques. Mais l’abattant à membrane ouvre seulement quand il doit vraiment ouvrir, c.-à-d. quand on le soulève un peu à la main. Le reste accomplissent les ressorts à gaz !

Ressorts à gaz maintiennent le couvercle de la presse à vide ouvert

L’abattant de protection est en position ouverte, où les ressorts à gaz le tiennent sûrement.

Der Reinraumbereich des Umkleideraums ist deutlich getrennt vom „unreinen“ Bereich

Aussi si les deux abattants sont ouverts en même temps, cela ne pose aucun problème aux ressorts à gaz.

Blick in den Umkleidebereich

Quand on n’a pas besoin de la presse sous vide à membrane, on peut la plier pour économiser de la place.

Au produit
Contactez-nous